Analyse

Faits Divers | Une question de point de vue

À PROPOS DE L'AUTEUR

Quand il s’agit de contempler le monde et ses œuvres, chacun porte une paire de lunettes bien différente. Celle de Caroline Becker comporte un verre poli par les théories et l’analyse cinématographique, acquise (peu) sagement sur les bancs d’université. Elle possède également un verre aiguisé par une quinzaine d’années passées sur les plateaux de tournage, d’abord à vider les chiottes des loges d’artistes et à bloquer les rues, puis à gérer des budgets et beaucoup trop de problèmes. Belgo-Canadienne, elle n’est pas cinévore car elle a des goûts trop précis pour manger à tous les râteliers; elle est cinéphile et se délecte de tout ce qui est juste et justifié, humain, senti, réfléchi, sensible, drôle et malin.

Le résumé en deux lignes proposé par ICI Tou.tv est assez laconique : Suivez Constance Forest, chef enquêtrice de la Couronne Nord et son équipe en démordre avec les bandits de toute sorte. Ces quelques mots, peu aguicheurs, sont toutefois le reflet d’un beau problème. Effectivement, il est bien périlleux de résumer cette série à l’intrigue plus qu’emberlificotée, mais ô combien réussie!

Faits Divers (accédez à la Fiche de la série juste ici), c’est une trame narrative solidement ficelée, rythmée et drôle. Ce sont des personnages truculents portés par une distribution impeccable et une réalisation inspirée. Ceci dit, Faits Divers c’est avant tout deux choix scénaristiques audacieux, deux paris qui au final en font l’une des séries les plus originale et obsédante du petit écran.

Première audace: le point de vue omniscient. Aussi rare que jouissif, ce regard qui nous est offert à titre de spectateur est celui que l’on compare à l’œil de Dieu. Rien de moins. Ce point de vue est rarement proposé, mais ô combien agréable puisque pour une fois, nous avons un avantage; nous savons tout avant tout le monde. Qui a tué qui, comment, pourquoi?..

Regarder Faits Divers, c’est être témoin de rebondissements fréquents, d’une partie de poker avec de nombreux joueurs aux personnalités très colorées, tout en ayant un accès privilégié aux cartes de chacun! L’intérêt n’est plus de savoir qui est le coupable, mais bien de découvrir quelle stratégie chaque personnage va mettre en place et comment ils vont tirer leur épingle du jeu, sachant que la partie est coriace et qu’ils doivent tous composer avec d’importants obstacles.

Les antagonistes Jimmy O’Connor (Alexandre Goyette) et Rachelle Lauzon (Rachel Graton)

Le choix d’un point de vue n’est jamais anodin et peut apporter beaucoup de caractère à l’écriture. Par exemple, l’excellente série The Fall (disponible juste ici sur Netflix) nous permet de suivre le récit selon le point de vue alterné du meurtrier et de l’enquêtrice. Cette alternance entre deux antagonistes est l’une des grandes forces de l’oeuvre, car elle déplace l’intérêt non seulement sur la résolution de l’enquête, mais également sur la relation et le captivant face-à-face auquel se prêtent les deux personnages.

Ce qui m’amène à la deuxième audace: la scénariste, Joanne Arseneau, propose un point de vue narratif alterné. Certes plus fréquent en télévision, il n’en demeure pas moins que c’est un exercice périlleux dont le niveau de difficulté augmente exponentiellement avec le nombre de personnages. Dans le cas qui nous occupe, de dire que l’auteur n’a pas eu froid aux yeux serait un euphémisme!

La scénariste Joanne Arseneau

Habituellement, l’histoire nous est racontée du point de vue d’un personnage principal; nous sommes invités à nous identifier à lui, ses objectifs deviennent les nôtres et nous suivons son parcours pas à pas. Dans Faits Divers, il y a bien un personnage un peu plus important que les autres (l’enquêtrice Constance Forest) qui sert de fil rouge, mais le récit nous est en réalité habilement compté via une multitude de protagonistes dont nous comprenons chacun les enjeux.

Un scénario écrit d’un point de vue alterné peut être casse-gueule, car il est souvent difficile à balancer. On peut facilement favoriser un personnage au détriment d’un autre, déséquilibrer les courbes narratives et créer des personnages un peu fourre-tout qui viennent solutionner des problèmes de scénario. Or, dans Faits Divers, chaque personnage se tient debout et toutes les intentions sont limpides malgré la grande complexité de l’histoire.

L’inoubliable Anne Dupuis (Marie-Ève Beaulieu)

La réussite de cette série n’est donc clairement pas le fruit du hasard. Elle est celle d’un scénario brillant et d’un trio de professionnels expérimentés et talentueux qui ont réussi à transcender la qualité des textes à l’écran. En ce sens, encore une fois chapeau bas à la scénariste Joanne Arseneau, mais aussi à la productrice Sophie Deschênes et au réalisateur Stéphane Lapointe.

Sachant tout cela, pour en revenir au prologue de cet article, force est d’admettre qu’il est fort complexe de résumer cette série dans nos propres mots. Devant l’ardeur de cette tâche, il incombe alors d’être un peu plus compréhensif envers le résumé qu’en a fait Tou.tv 😉

Qu’en pensez-vous? Laissez-nous savoir dans la section Commentaires au bas de la page!

Pour accéder à Faits Divers sur Tou.tv, c’est juste ici.

BANDES-ANNONCES SAISONS 1 & 2

N’oubliez pas de partager et commenter cet article au bas de la page!

[mycred_hide_if balance=”10″ ctype=”mycred_default”]

Devenez membre V.I.P. dès maintenant! C’est gratuit et tout à votre avantage! Accumulez des points de diverses façons en parcourant Planlarge.ca et soyez récompensés en ayant accès à du contenu et des événements exclusifs! Déjà membre? Connectez-vous! ★

[/mycred_hide_if]
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry