Actualité

Chute libre: une expérience immersive à vivre absolument

La semaine passée, j’ai été cordialement invité à assister à la projection de Chute libre (cliquez ici pour la bande-annonce), un film immersif présenté à la SAT (Société des Arts Technologiques) du 2 au 27 avril 2019. Bien qu’il y ait le mot immersif dans la description, je m’attendais à prendre part à un visionnement comme un autre, c’est-à-dire dans une salle de cinéma, en position assise devant un grand écran plat. Après tout, y a-t’il une autre manière? Et même, désirons-nous seulement autre chose? Suite à mon expérience, je peux vous affirmer que la réponse est oui, et je remercie chaleureusement la créatrice Dana Gingras d’avoir eu l’audace de briser les conventions de manière aussi rafraichissante que déstabilisante.

La magie (n’ayons pas peur des mots) débute par une action aussi insignifiante que symbolique: l’entrée dans la salle. Là où il y a habituellement l’accueil blasé de portes ouvertes, le cinéma n’ayant plus rien à cacher, il y avait cette fois un rideau fermé qui, par sa simple présence, suggérait que quelque chose de spécial se cachait à l’arrière. Ça ne peut faire autrement non? Tout le monde sait que ce qu’on prend la peine de voiler mérite d’être vu. Et aussi, existe-t-il un rite de passage plus connu que la tirée d’un rideau pour nous transporter d’un univers à un autre? J’ai tiré donc, et devinez quoi… j’ai été transporté.

En entrant dans l’espace, dénommé la Satosphère, j’ai compris toute la portée du terme immersif. Ici, le classique écran plat est remplacé par une toile qui nous entoure tout autour, disposée en forme de dôme. Au sol, remplaçant les usuels sièges, se trouvent de grands poufs nous invitant à nous allonger en regardant vers le haut, exactement comme on contemplerait les étoiles (on m’a d’ailleurs appris que certains Planétariums désirent diffuser le film.) Non mais, existe-t-il une mise en scène plus invitante?

J’ai pris place donc, et si au début il existe une certaine hésitation à se mettre à ce point à l’aise en tant qu’adulte raisonnable, nous avons vite fait d’oublier notre environnement. En effet, la position couchée fait en sorte que nous perdons les autres spectateurs de notre champ de vision et contribue à créer notre bulle, à se recentrer sur nous-mêmes. C’est donc dans cet état d’ouverture, d’abandon, que je m’apprêtais à visionner Chute libre.

Qu’est-ce que raconte Chute libre au fait? La prémisse est simple: nous subissons une interminable chute. Voilà. Quand je dis nous, je veux vraiment dire nous, les spectateurs. Positionnés comme nous le sommes, nous vivons cette chute du point vue du personnage. Pour accentuer l’effet, une spirale (comme un vortex) tournoie constamment au centre de l’écran. Le résultat? C’est déroutant, vertigineux. En fait, immersif est le moins qu’on puisse dire. En d’autres mots, c’est comme de la réalité virtuelle sans casque.

Mais revenons à l’histoire. Nous chutons sans fin donc. De où, vers où? Tout le monde pourra y aller de sa propre interprétation, mais ce saut dans le vide représente à la base une métaphore de la vie, qui se déroule ici plus de haut en bas que de gauche à droite. De la naissance à la mort donc, et encore là, en fait nous n’atterrissons jamais, nous ne nous fracassons jamais sur le sol, suggérant que la chute se poursuit peut-être même dans l’au-delà, que la mort n’est pas la fin de la vie. Tout au long de notre chute, nous sommes témoins de différentes ambiances, différents environnements, qui représentent les multiples états d’âme que nous traversons tous au long de notre existence.

Il n’y a pas que nous non plus, il y a les autres aussi. Ces gens que nous croisons dans la rue, des connaissances, nos amis, notre famille, matérialisés ici par de nombreux corps en images de synthèse que nous croisons tout au long de notre descente. Ils tombent eux aussi. Mais fait intéressant, ils ne chutent pas tous vers le bas, certains tombent vers le haut. Pourquoi? Encore là, vous pourrez en tirer votre propre conclusion, mais il est permis de croire que cela représente notre propension à toujours penser que la vie des autres est meilleure, qu’ils grimpent pendant que nous sombrons. En réalité, tout est une question de perspective.

Un film qui nous plonge au centre de plusieurs réflexions donc, de manière inusitée et divertissante. La totale quoi. Au niveau technique, l’accomplissement de ses multiples artisans vaut également la peine d’être souligné. Ce sont des heures interminables de réflexion, de création, de programmation et de motion capture. Mention spéciale aussi au texte et à la narration envoutante de la comédienne Marie Brassard, qui s’exprime ici autant en français qu’en anglais, faisant ainsi écho au caractère bilingue de Montréal. Une bonne et belle idée.

Évidemment, Chute Libre n’est pas votre film ordinaire, votre trame narrative habituelle, mais c’est justement là tout son attrait. Pour qui aime vivre des expériences différentes, aime casser la routine, c’est sans contredit un incontournable. Pour l’amoureux du cinéma, l’oeuvre de Dana Gingras nous indique aussi qu’heureusement, malgré son vieil âge, le septième art est encore capable de grande créativité, de se réinventer. En fait, rarement ai-je vu une oeuvre aussi bien réfléchie globalement, de sa conception à sa diffusion. Tout est d’une symbiose et d’une communion extraordinaire.

En terminant, je vous laisse sur cette déclaration savoureuse de Dana Gingras: en fait, faire Chute libre était une grande chute en soi. Quand tout est dans tout!

Chute libre est présentement à l’affiche à la SAT jusqu’au 27 avril 2019. Cliquez ici pour plus d’informations et pour acheter des billets.

Chute libre est une production de Microclimat Films et un film immersif de Dana Gingras |Texte original et narration de Marie Brassard | Interprétation de Olivier Lemieux, Sovann Rochon-Prom Tep et Esther Rousseau-Morin | Direction artistique et animation 3D de Josh Sherrett | Conception sonore et musicale de Roger Tellier Craig | Produit par Catherine Chagnon

N’oubliez pas de partager et commenter cet article au bas de la page!

[mycred_hide_if balance=”10″ ctype=”mycred_default”]

Devenez membre V.I.P. dès maintenant! C’est gratuit et tout à votre avantage! Accumulez des points de diverses façons en parcourant Planlarge.ca et soyez récompensés en ayant accès à du contenu et des événements exclusifs! Déjà membre? Connectez-vous! ★

[/mycred_hide_if]
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry